Dissolution de l’Association THOT depuis le 9 janvier 2015 Publication de la synthèse des cours
Année en cours (2011-2012) | Compte-Rendus visites passées


Visite de l'exposition Parfums de l’Antiquité – La rose et l’encens en Méditerranée à Mariemont (23/11/2008)


Clichés Marchal


Le dimanche 23 novembre, l’association Thot nous a emmenés visiter l’exposition « Parfums de l’Antiquité – La rose et l’encens en Méditerranée ». Cette exposition était présentée au Musée Royal de Mariemont, près de Charleroi (Belgique).

Arrivés devant la grille du domaine, nous pénétrons, sous la neige, dans un parc de 45 hectares. La vision est féerique – c’est un parc paysager du 19e, de style anglais, possédant des essences rares et variées dont certaines plusieurs fois centenaires. De nombreuses statues sont disséminées, dont l’une des quatre fontes des Bourgeois de Calais, de Rodin; par ailleurs le domaine possède les ruines romantiques du château de Charles de Lorraine (18e siècle ).
Nous pénétrons maintenant dans le musée dont l’exposition propose un éclairage inédit sur la chaîne de vie de substances aromatiques depuis leur fabrication jusqu’à leurs contextes d’utilisation – gymnase, banquets, marchés, habitats, gynécées, fêtes et funérailles.
L’exposition développe la diversité des pratiques sociales, rituelles ou thérapeutiques qui donnent les règles du parfum et leur imaginaire dans l’Antiquité méditerranéenne (Grèce archaïque, Etrurie, Athènes classique, Alexandrie, Rome, Délos, …).
Les parfums antiques,tant célébrés par les textes, par les images et bien attestés par des flacons, aux formes élégantes, retrouvés par milliers – lécythes à partir de 470 avant J.C., alabastres dès le 7e siècle avant J .C., aryballes et exaleiptrons du 6e siècle avant J. C. Etaient aussi exposés des brûle – parfum, des couronnes fleuries, puis des verres soufflés (1er siècle après J. C., Syrie ).
Un fragment de sarcophage dont l’avant bras tient un alabastre, des hydries à figures noires (520 avant J .C.), des statuettes votives (Etrurie, Latium) sont également exposées. Une fresque romaine, provenant de la villa de Publius Fannius Synistor à Boscoreale clôt le parcours.
En conclusion, nous pouvons dire que les mythes antiques traduisent une perception religieuse du monde. Ils proposent une explication des phénomènes naturels. Ils symbolisent les délices, les dangers de la séduction et de l’amour.

A coté de cette exposition, le musée propose la collection de Raoul Warocqué (1840-1917) - porcelaines de Tournai, histoire régionale, civilisations méditerranéennes et extrêmes- orientales … , mais le temps nous a manqué pour y flâner et les conditions météorologiques nous ont incités à rentrer plus tôt

Cependant, le retour fut compliqué ! Nous avons eu un bouchon de deux bonnes heures à la sortie de Charleroi ! Heureusement, un participant du voyage, professeur de communication qui travaillait sur les parfums, nous a fait une superbe conférence, certes improvisée, mais très complète, qui nous a passionnés et nous n’avons pas vu le temps passer.
L’historique du parfum fut développée depuis la préhistoire, puis les fonctions du parfum au nombre de quatre – religieuse, thérapeutique, cérémonial de l’accueil et séduction depuis le 19e siècle. Depuis le 20e siècle,la chimie de synthèse, a transformé la fabrication de presque tous les parfums.
Pour compléter les informations, notre intervenant a cité les trois ennemis des parfums - la chaleur, la lumière et l’oxygène de l’air ; et nous a précisé qu’actuellement, la vente des parfums se fait dans deux sites – parfumeries sélectives, de luxe, et parfumeries des grandes distributions. Ainsi s’acheva notre périple !


Christiane HERBEUVAL



Clichés Marchal


Partenaire avec egyptien-toutankhamon, Egypte Ancienne, Passion Egypte et Egypte.